"A Heart That Can Endure." Blumenberg's Anthropology of Solace

Nadia Sels

Abstract


In his essay “Trostbedürfnis und Untröstlichkeit des Menschen”, Hans Blumenberg discusses the philosophical and anthropological importance of the concept of consolation. Man, he claims, is the only animal whose pain can be caused or taken away by what is ultimately a fiction. This article resumes and comments upon the main argument of this text and situates it in the context of Blumenberg’s broader view on man as an animal symbolicum, and more particularly his theory on the “absolutism of reality”. It concludes with an inquiry into the link between consolation and human creativity in both word and image.

Dans son essai « Trostbedürfnis und Untröstlichkeit des Menschen », Hans Blumenberg discute l’importance philosophique et anthropologique du concept de consolation. Selon lui, l’homme est le seul animal dont la douleur peut être causée et enlevée par ce qui constitue, au bout du compte, une fiction. Cet article résume et commente les arguments les plus importants de ce texte, pour le situer ensuite dans le contexte de la vision plus générale de Blumenberg sur l’homme comme animal symbolicum, et plus particulièrement de sa théorie sur « l’absolutisme de la réalité ». En conclusion, l’article examine le lien entre la consolation et la créativité humaine dans le mot et l’image.


Keywords


Hans Blumenberg, anthropology, consolation, creativity, Homer, Da Messina

Full Text:

PDF


Online Magazine of the Visual Narrative - ISSN 1780-678X