L’oeuvre au miroir. Une journée d’Andrei Arsenevitch, Chris Marker

Main Article Content

Luc Vancheri

Abstract

Abstract (E): Chris Marker films the last moments of Andrei Tarkovski’s life for the collection
Cinéma, de notre temps. Une jounée d’Andrei Arsenevitch is neither a portrait nor a visual study, but
rather a work of mirroring and reflection. The film is profoundly amicable. It shows, through a series
of poetic figures, the strange bonds between man and his images. They do not look like him, but
instead are implicit resemblances, correlating fiction and life, forms of idleness that feed all genuine
inspiration.
Abstract (F): C’est pour la collection Cinéma, de notre temps, que Chris Marker filme les derniers
moments de la vie d’Andrei Tarkovski. Ni portrait ni étude visuelle, Une journée d’Andrei Arsenevitch
est plus sûrement une oeuvre en miroir, profondément amicale, qui compose selon une série de figures
poétiques l’étrange relation qui relie un homme à ses images. Elles ne lui ressemblent pas, elles font
de l’implicite ressemblance qui met en contact la fiction et la vie, la forme d’un désoeuvrement qui
nourrit toute inspiration véritable.

Article Details

Section
Thematic Cluster
Author Biography

Luc Vancheri, Université Lyon 2

Luc Vancheri est maître de conférences, habilité à diriger des recherches à l’Université Lyon 2, où il enseigne l’esthétique du cinéma et les théories de l’image. Dernières publications: Cinéma contemporain. Du film à l’installation (Aléas, 2009) ; Images contemporaines. Arts, formes, dispositifs (sous sa direction, Aléas, 2009) ; Cinéma et peinture (Armand Colin, 2007) ; L’Amérique de John Ford (Céfal, 2007).